Sauces piquantes · Salsita Jalapeno, Chiles de Goya review

Sauces piquantes · Salsita Jalapeno, Chiles de Goya review
1 avril 2016 Fabio Bartolomei

Note

  • le packaging : 3/10
  • la consistance : 2/10
  • l’aspect : 1/10
  • les ingrédients 0/10
  • le goût : -2/10 (ça y est ! On avait pas d’autre choix que de descendre en dessous de zéro)
  • notre humeur : traumatisé après la dégustation
  • note globale : 0.8/ 10

Ingrédients

  • Eau
  • 24% piment Jalapeno
  • Sel
  • Oignon
  • Acide Acetique
  • Sirop de maïs a haute teneur en fructose
  • Gomme de xanthane
  • Poudre d’ail
  • Monosodium de Glutamate
  • Bemzoate de Sodium
  • Epice (cumin)
  • Additif :  E-133, E-110
  • Information supplémentaire (indiqué sur l’étiquette) : Peut avoir des effets négatifs sur l’activité et l’attention des enfants.

Pour la première review de sauce piquante de l’année on voulait te proposer quelque chose de lourd. Et franchement là, on a atteint un niveau qu’on ne soupçonnait même pas.

En fait, tout a commencé par l’un de ces affreux dimanches ou tu ouvre ton frigo et t’aperçoit qu’il est tellement vide que tu en deviens plus désolé pour lui, que lui ne l’est pour toi. Bref, une chemise et une cravate plus tard, j’étais dehors à la recherche d’une épicerie ouverte. Arrivé à la place du Tunnel à Lausanne, je déniche une petite boutique avec un bric-à-brac totalement improbable. Je ne sais plus si ils avaient de la bière ou non, mais ce qui est certain c’est qu’elle était là… Comme si elle m’avait toujours attendue sur son étagère. Un peu comme l’un de ces artefacts incas maudit qui attend patiemment Harison Ford. C’était la sauce piquante de Goya. La Salsita Jalapeno Chiles, mais qui, dans un bon film d’aventure, devrait sans nul doute s’appeler « El Incredible Salsa de la Malediction » ou un truc du le style.

Pour la petite histoire, Goya Foods est assez peu connu en Suisse mais c’est l’une des plus grosse entreprise de condiments au monde. Ils sont principalement actifs dans les piments en boîte ainsi que la sauce tomate. Avec plus de 3’500 collaborateurs et un chiffre d’affaire annuel de 1,5 milliard de dollars, on a de la peine à s’imaginer que Goya Foods est plus grande encore que la firme Tabasco et reste pourtant toujours inconnue au pays du chocolat.
Que de mystères entourait ce sinistre objet !

Tel la prophétie qui t’annonce ta mort soudaine la liste des ingrédients nous a faites pâlir dès le départ.
Avec bien sûr très peu de piments, mais de ces bon vieux « E », en veux-tu ? En voilà ! Tu n’as pas eût ton compte ? Attends je te rajoute du sirop de maïs. Toujours debout ? Ah je vois que Monsieur est un coriace. J’ajoute encore le glutamate et surtout, la mention « Peut nuire à la concentration et à l’activité des enfants »…

Pas génial, surtout quand on apprend que Goya fait son marketing avec Michèle Obama pour que les enfants apprennent à bien se nourrir. Pourtant leur slogan est « If it’s Goya, it has to be good » (« Si c’est Goya, ce doit être bon »). Bon ? Bon pour la santé en tout cas pas. Mais peut être que le goût est délicieux… Après tout il faut bien mourir de quelque chose. On s’est dit avec Samuel qu’on allait quand même tester. Que ce ne devait pas être pire que la cigarette… On se trompait.

Pour le packaging, les Salsita de Goya ont un joli bouchon en bois tout mignon qui rappel la marque Cholula. Bon je vous rassure ce n’est pas un vrai bouchon en bois, à l’intérieur ils ont quand même mit du plastique (on est jamais trop prudent, des fois que ce soit bon pour la santé). La couleur verte est totalement impossible à obtenir avec des piments. C’est là qu’interviennent les agents chimiques « E110 » (colorant jaune) et « E133 » (colorant bleu) qui donne un vert qui est tellement vert que ça en devient flippant. Il est presque fluorescent.
On devrait parler du vert Goya comme on parle du bleu de Klein tant il n’est pas possible d’être plus vert que ça.

Enfin, le goût. Autant les ingrédients et le packaging étaient repoussant mais je te garantis que ce n’était rien en comparaison du goût de cette sauce piquante. C’est très simple il s’agît de la pire chose que nous ayons goutté de notre vie. Très vinaigré, fort salée et gluante !!! Avec un goût chimique au possible, et bien entendu, pas la moindre trace du goût du Jalapeno. Pour être très honnête, si j’avais le choix entre reprendre une cuillère de Salsita ou une cuillère de terre, j’opterai sans hésitation pour la terre !

En conclusion, cette sauce piquante est tellement (mais tellement) mauvaise qu’elle repousse les limites gustatives qu’on croyait pourtant connaître. On nous dit parfois qu’on est trop directe dans nos critiques. Genre on devrait prendre des gants blancs pour dire que ce n’est pas bon. Mais dire que cette sauce est ignoble, c’est encore prendre des moufles. Le niveau est tellement bas que je doute que même qu’elle soit légale en Union Européenne (ce qui expliquerait pourquoi on ne connait pas cette entreprise).

Bref, pour faire court, ce produit est si extrême dans son genre qu’il vaut presque la peine d’être goutté une fois dans sa vie… Une seule et unique fois.